07/10/2012

Sur toi.....

Heart_by_HEandRO.jpg

 

Tu pourrais croire….que je n’écris pas sur toi, parce que je n’ai rien à dire, parce que ça n’a pas d’importance, parce que c’est banal…..mais c’est juste parce que je ne sais pas écrire le bonheur…..je ne sais pas décrire avec les mots qu’il faudrait combien ma vie est belle depuis que tu es là, je ne sais pas décrire combien mon cœur se gonfle à chaque fois que tu me dis je t’aime, combien de fois j’ai envie de sauter dans la maison comme une petite fille, parce que je me sens vivante et heureuse….je ne sais pas écrire ces mots là, parce qu’il semblerait tellement formatés, tellement banals…..alors que tout ce que je vis avec toi est juste extraordinaire, il n’y a pas de mots assez fort pour décrire les frissons lorsque tu me prends dans tes bras, pas de mots assez beaux pour que tu puisses voir comment mes yeux te voient….

Je ne sais pas écrire ces mots là parce que c’est nouveau, parce que je ne les connaissais pas, parce qu’on écrit mieux sur ses blessures, sur ce qui nous ronge, sur ce qui nous est familier….et que cet amour là , ce bonheur là….c’est une sensation que je ne connaissais pas…..

Je ne sais pas écrire…..combien tu remplis les vides en moi, combien je me sens apaisée et rassurée lorsque tu me dis « ça va aller », lorsque tes bras forts, ton corps chaud me serrent fort contre toi….

Je pourrais te dire que c’est juste une évidence…..deux personnes….écorchées par la vie, cadenassées derrière des barrières pour éviter de souffrir à nouveau…..je pourrais te dire combien ce fut long, parfois douloureux d’atteindre ton cœur que tu avais si bien protégé…..mais avec de la patience, et de l’amour, tu as baissé les armes…..j’ai appris à te voir derrière la façade que tu t’étais construite…..à aimer ta force, mais aussi ta fragilité, à découvrir ta sensibilité, à me reconnaître dans tes peurs et tes errances…..parce que nos blessures se ressemblent…..parce que nos doutes et nos peurs sont les mêmes….., et puis la patience…..l’amour….et ton cœur qui s’ouvre à nouveau, ton regard qui ne trompe pas, tes gestes, ta présence, ta force aussi quand moi je baisse les armes…..

Je pourrais te dire tes rires, nos fous rire, la complicité, les regards, se comprendre sans avoir besoin de parler, te dire que je suis tombée follement amoureuse au premier regard, à la première fois où tes lèvres se sont posées sur les miennes…..que ce jour là j’ai su que tu étais l’homme du reste de ma vie…..même si toi tu ne le savais pas encore….., te dire que lorsque tu es sur un terrain de cross, tes yeux brillent, la passion t’anime, je te sens libre, heureux, comme un enfant le soir de Noël, et que cette passion là , elle me fait chavirer…..

Que depuis toi j’ai appris la légèreté, la confiance…..que dans tes yeux je me sens moi, sans artifices, que je n’ai plus peur…..que je ne me cache plus, que je ne prends plus la fuite…..que je suis terriblement vivante…..et heureuse….

Je pourrais te dire combien tes mains sur moi m’électrisent, ta bouche, ton corps, ta force et ta douceur, que tes bras sont le refuge de mes jours gris, qu’à tes côtés je me sens forte, protégée, que j’ai découvert que la vie c’est aussi s’accorder le droit au bonheur…..

Je pourrais t’écrire les rires de nos enfants , leur complicité, la famille que l’on forme, pas tout à fait comme les autres…..les batailles dans le lit au réveil, nos câlins à quatre, la fierté de me promener avec NOS enfants, mon cœur qui s’emballe quand elle me dit « je t’aime », mon cœur qui se gonfle quand il te sert fort dans ses bras…..le chemin parcouru depuis le début.….et la sensation qu’on y est arrivé, qu’on forme une vraie famille…..peu importe ce que les autres pensent…..

Je pourrais te dire que tu as réveillé mes rêves de petites filles, d’un jour devenir ta femme pour la vie, qu’avant toi…..j’étais perdue sur le chemin, qu’avant toi, je te cherchais, je me perdais dans d’autres histoires comme on se raccroche à une branche…..mais qu’au fond je savais que mon chemin il était ailleurs…..même si la route était longue et ardue…..

Je pourrais te raconter les papillons, ta voix, tes mains, mon cœur que je pensais à tout jamais en apnée…..l’étincelle, la flamme, le tourbillon….je pourrais t’écrire des heures sur ce qui nous rapproche, sur cette certitude que je ne me trompe pas, que je ne regrette rien et que je SAIS que c’est ici que je dois être maintenant, demain, et pour le reste de ma vie…..

Mais je ne sais pas écrire les mots d’amour, je ne sais pas raconter le bonheur…..je ne sais pas te dire que la vie avec toi…..c’est découvrir toute une palette de couleurs que je ne connaissais pas…..c’est savourer, éclater de rire, s’émerveiller, aimer, s’éveiller à la vie, découvrir, s’étonner, et pour la première fois se dire qu’on est là où l’on devait être, et pour la première fois effacer les larmes, les peurs, les incertitudes, les doutes…..et choisir de vivre, d’être heureux……choisir d’être là…..consciemment, de tout son être…..parce qu’on l’a choisi, parce qu’on a décidé que le BONHEUR c’est MAINTENANT avec toi, avec nos enfants,……et l’avenir devant

Je ne sais pas te dire tout ça…….je ne connais pas les mots qui décrivent ce bonheur là, j’apprends, c’est nouveau, inattendu…..Je ne sais pas te dire , je ne sais pas t’écrire combien je t’aime….

Alors je peux tout simplement continuer à t’aimer fort, à construire ce bonheur, à le tatouer dans notre quotidien, avec patience, douceur et amour……sans paroles, sans mots, sans déclarations……parce que les mots sont inutiles, parce que les mots s’effacent et que le plus beau des serments c’est d’être là avec toi…….ma main dans la tienne…..pour te dire que je ne la lâcherai pas, que je serai là…..que je suis là……

15:05 Écrit par Babylou dans Amour | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |