13/05/2005

Grain de sable...

Une mécanique bien huilée, ne rien laisser transparaître juste quelques fissures que je colmate au plus vite…

Ne pas leur dire combien je me sens vide, ne pas leur dire combien mon corps est lourd de tant de chagrins…

Le sourire aux lèvres, mon plus bel artifice, ils n’y voient que du feu….mais au fond de mes yeux le mien est éteint…. Il ne reste que des cendres….

J’ai sauté du train en marche j’ai beau courir, il n’y a plus qu’un point à l’horizon…. Et moi face à moi-même….

Ils dansent autour de moi….et pourtant je me sens si seule…je suis prisonnière d’une vitre…. Prisonnière d’un étau qui chaque jour se resserre… je suis dans une bulle hermétique….

Un grain de sable est venu enrayer toute ma belle mécanique…. Je ne suis qu’une piètre comédienne…le rimmel coule le long de mes joues….dans ce labyrinthe de glace je me suis égarée….je ne trouve pas la sortie, l’oxygène vient à me manquer….

Je cours jusqu’à perdre haleine….je ne sais pas trop après quoi…. Je cours et je me perds….

…. Je marche les yeux dans le vide….. et si je me jetais dans le vide….. happée par le vertige…. Je ne sais plus en quoi croire…. Pas en moi, je me suis si souvent trahie…. Je me suis enfermée moi-même à double tour, dans cette armure que je ne sais plus briser…. Emmurée dans ma propre douleur…. Du sable dans les yeux….

 

Les larmes coulent dans le siphon…

Les larmes coulent dans les sillons…

Le sel me pique aux yeux

Se noyer dans l’amer…

Le blues est bleu…

Se brûler à l’enfer…

Le blues est bleu…

Et coule l’eau qui éteindra le feu

Et coule l’eau tout au bord de mes yeux….

 



11:27 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (24) |  Facebook |

Commentaires

*** Mon coeur saigne avec le tien... je ne trouve rien à dire...
Je t'embrasse

Écrit par : Sweeety | 13/05/2005

Je suis là n'hésite pas... je pense fort à toi

Écrit par : Phoebe | 13/05/2005

... toute ma tendresse pour te réconforter au moins un peu ...

Écrit par : Mateusz | 13/05/2005

j'ai envie de ta main... dans la mienne...
dans un train... vers demain...

Écrit par : valou | 13/05/2005

écoute les je t'aime... qui tournent autour de toi... saisis les... ils ne sont là que pour toi....

Écrit par : valou | 13/05/2005

pour la présidente, j'ai TRICHE !!! elle a son 69 :)))

Écrit par : JL | 13/05/2005

quelle tristesse reprends courage la vie te sourira un jour bientôt bisous

Écrit par : belle maman | 13/05/2005

merci... merci tres chere babylou pour ton passage sur mon blog c'est avec un immense honneur que je te ferai voyager au travers de petites specialités... à très bientôt..

Écrit par : david | 13/05/2005

... Tu peux trouver l'article ici --> http://www.studio9months.be/presse.htm#LESOIRVICTOR

Bizoukes

Écrit par : Mateusz | 13/05/2005

... Quand un coeur saigne, c'est la plaie que j'ai dans le mien qui s'ouvre...
Courage donc...
Pour ouvrir son coeur, il faut en jeter la clef...
Ne reste surtout pas emmurée
...

Écrit par : Fléa... | 13/05/2005

... Quand un coeur saigne, c'est la plaie que j'ai dans le mien qui s'ouvre...
Courage donc...
Pour ouvrir son coeur, il faut en jeter la clef...
Ne reste surtout pas emmurée
...

Écrit par : Fléa... | 13/05/2005

... En-murée... Oui.
T'embrasse, sweet Babylou.

Écrit par : huella | 13/05/2005

j'aimerais pouvoir soulager ta peine d'un coup de baguette magique ... Facile à dire , pas facile à vivre ...
Je n'étais pas venue depuis longtemps , et tout de suite j'ai su à la couleur du blog ...
Babylou , tu sembles très entourée , c'est une chance , puises -y -du courage , le soleil reviendra dans ton coeur plus vite que tu ne crois , même si tout cela ne semble être que des mots qui sonnent faux ....
Mais que dire pour soulager un tel chagrin ...

Écrit par : féescarille | 14/05/2005

on est bien peu de choses ... pour te soulager, te consoler, que dire... courage, banal, mais sincère.... quelques petits mots pour des maux trop lourds... un peu d'amitié d'une inconnue... pour creuser une faille dans ce mur... qui sait? un gros bisou pour ton coeur qui pleure...

Écrit par : nanou | 14/05/2005

... Tu ne pourras faire semblant éternellement, te voiler la face à toi et aux autres... et puis pourquoi ? Pourquoi ne pas dire et crier ta souffrance, pourquoi ne pas laisser paraitres tes larmes, pour espérer peut être les faire disparaître ? Il n'y a pas de honte à pleurer ou à souffrir et ceux à qui ça pause problème peuvent passer leur chemin, sans même s'arrêter... C'est qu'ils n'en vallent pas la peine, c'est qu'ils ne te méritent pas... Etre vrai, être soi, voilà bien l'essentiel ! Ton passé tu ne pourras le réécrire, par contre tu peux construire ton présent et ton futur... le construire sur du dur et non sur de sable mouvant, émouvant ;-) Tu n'as pas besoin de parler pour que je sache... même tes silences je les décripte ! Ne crois donc pas que tu me trompes moi... que tes sourires cachent ce qui te blesse au plus profond de toi... pour les autres peut être, mais je ne suis pas les autres... Et puis la mécanique, ça me connait ;-) et ton grain de sable dans l'engrenage, je réussirai à l'ôter, je remettrai une bonne dose d'huile et la machine tournera à nouveau... je nous le souhaite... je t'embrasse tendrement.

Écrit par : k | 14/05/2005

**** je pense à toi , très souvent
bisous

Écrit par : Ange | 14/05/2005

courage la vie a aussi ses bons moments si nous n'avions pas les mauvais pourrions nous apprécier les bons ? Courage ce n'est que passager !
demain est souvent meilleur !

Écrit par : guitou | 14/05/2005

Que de tristesse Babylou, Il te faudra pourtant bien réenfiler l'armure de vie et continuer malgré tout le chemin jusqu'à tes vieilles années... te reconstruire tant que bien que mal mais vivre, vivre... Ne pas oublier, non, mais calmer, apaiser, cicatriser cette plaie béante... Je t'embrasse

Écrit par : Poussière de lune (Neige) | 15/05/2005

je n'ai pas de mots pour te reconforter... La force c'est en toi que tu dois la trouver...A part cela, ton texte est magnifique dans toute sa douleur...

Écrit par : Christ | 15/05/2005

Bonjour En lisant tes textes, d'une mélancolie sublime, j'ai cru reconnaître mes états d'âme il n'y pas si longtemps.
C'est hurlant de vérité. Tu parles de la douleur comme de son propre psychiatre.
J'aimerai pouvoir te dire des mots qui puissent te réconforter, ou te faire voir le "bon côté" de la douleur...non nn je t'assure je ne suis pas masochiste, ou du moins pas plus que la Vie.
J'aimerai uniquement te recommander trois lectures (si tu ne les as pas déjà lues) qui m'ont aidé à apprivoiser la douleur:
"Le Prophète" et le "Jardin du Prophète" de Khalil Gibran
"L'art du Bonheur", Howard carter et S.S le Dalaï Lama
Bien à toi,
Mehdi de Grenoble

Écrit par : Mehdi (anonyme d'internet qui découvre ton site) | 16/05/2005

Suite du dernier message je tiens à préciser, pour ceux qui ne connaissant pas cette nouvelle, que "le prophète"de khalil gibran n'a rien de religieux; et je le conseille vivement à tous ceux qui ne l'ont pas encore lu.

Sinon je voulais rzjouter une autre réference: "L'Ecrivain" de Yasmina Khadra, un livre autobiographique d'une personne qui a énorméùent souffert dans sa vie, surtout dans sa jeunesse, et qui raconte comment cette personne à trouver son salut dans l'écriture.
Très bien écrit en fait.

Bonne lecture;
Mehdi

Écrit par : Mehdi de Gre | 16/05/2005

... Toujours ces petites pensées rien que pour toi!

Écrit par : Oli | 17/05/2005

ange est passée a m'entionné ton blog
je découvre de beaux textes et une telle souffrance
je lirai dès le début

Écrit par : pommefraise | 17/05/2005

cooll va voir mo blog il a d truc marran et tou et ausssi dautr chose a +++ to blog est super boooo

Écrit par : delphine | 25/05/2005

Les commentaires sont fermés.