15/01/2005

C'est la vie pas le paradis....

Comment expliquer la douleur, le coeur en lambeaux, et cette phrase qui résonne encore et encore…. « activité cardiaque inexistante »….

Il n’y a pas de mots, juste les maux….dans ma tête son cœur bat tellement fort que j’ai l’impression qu’elle va exploser….je me souviens du tracé de son cœur….de ce flots d’émotions qui nous a chaviré le cœur, de cette tendresse, de cette vague d’amour que nous ressentions….là il n’y a plus que de la douleur…. Et une plaie….béante….

Oh bien sûr je ne suis pas la seule, bien sûr la vie continue….je sais tout ça, je le sais mais j’ai tellement mal, je voudrais que tout se termine très vite, qu’on arrache vite cette petite chose sans vie de mon âme de mon être , ne plus le ressentir dans mes tripes….cette sensation horrible de le savoir là au creux de ma chair et d’attendre….

Je voudrais me réveiller….

21:31 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

Commentaires

ignorant de ton histoire à son origine, je n'en reste pas moins écrasé par la tristesse qui se dégage de tes mots
"espoir, courage" sont vides de sens en de tels moments.
silence et écoute sont des attitudes positives
quand tu veux
mon mail est à toi
mon GSM si tu les souhaites
je t'embrasse

Écrit par : crassipan | 15/01/2005

Jolie Babylou... Je comprends ta peine... Tu n'es pas la seule à qui ça arrive... Je sais, ça ne change rien...
Il faut laisser le temps faire son boulot...
Courage et gros bisous

Écrit par : Val | 15/01/2005

... mes pensées sont comme des bras.
elles t'entourent de mon amour pour toi.

Écrit par : Phil | 16/01/2005

.. Je ne sais pas quoi dire ....sans doute parce qu'il n'y a rien a dire.

Aucun mot pour effacer tes maux
Amour peut etre...et tu sais que je t'aime ma puce....


Écrit par : Mister h | 16/01/2005

... je pleure !!!

Écrit par : BT | 16/01/2005

QUE DU MEILLEUR... Que ton désir dans le bonheur te soi exaucer...
sans peine, sans tristesse

Garde la foi

Yorgos

Écrit par : Yorgos | 16/01/2005

... Troubler par le destin qui s’acharne sur certains d’entre nous… un enfant, c’est la vie mais sans vie, l’enfant n’est plus… ce petit cœur qui s’arrête par faute de quoi… après tout est-ce bien utile de le savoir… pleurer toutes les larmes de son corps parce que le sort a décidé de rappeler à lui un petit être que l’on avait déjà commencé à aimer… culpabiliser, et si tout ça était de ma faute… s’effondrer, sortir de ce mauvais rêve dans lequel on se sent inexorablement plongé, attiré vers le fond…

Il ne reste que les souvenirs, ceux qui mettront du temps à se disperser… ceux qui nous voyaient déjà élaborer des plans d’avenir… déjà se voir à trois… papa, maman et toi… Rêver à n’en plus finir, au bonheur ultime… Crier cette joie qui est nôtre car ça se partage, ça ne se garde pas pour soi… et maintenant, en vouloir à la terre entière… pourquoi moi… ai-je donc tant pécher pour mériter cette infortune…

Vouloir au plus vite cicatriser… refermer cette blessure… en découdre avec la malchance, elle qui est venue le temps d’un moment s’immiscer dans nos vies… Vouloir la combattre, la repousser… disperser les nuage, entrevoir un petit coin de ciel bleu… celui qui nous permettra d’entrevoir cette nouvelle lueur d’espoir...

Malgré les distances qui désormais nous séparent, je pense très fort à toi en ces moments bien douloureux…

Écrit par : carpe diem | 16/01/2005

Doolididom.... et tout disarait...

LOVE...

Écrit par : valou | 16/01/2005

... Je suis sans voix...
Quand le temps aura atténué (oh, ne fut-ce qu'un peu) la douleur, souviens-toi que ce qui ne te tue pas te rend plus forte... et que le bonheur ne te bouderas pas éternellement...

Écrit par : Alcyone | 18/01/2005

... Paradoxe que ce (besoin puissant hein?) de rejeter au plus vite ce que l'on a protégé toutes ces semaines.
Violentes libérations.
Lentes (cicatrisations?).
...

Écrit par : justemoi | 28/01/2005

Les commentaires sont fermés.