28/11/2004

Squatteur....

Assise sur le rebord de la baignoire, le temps s'est arrêté....suspendu à ce trait.....d'union.
Dans la cuisine la casserole sur le feu, le vol au vent accroche le fond, peu importe....
Quel drôle de moment...
Je me mets à sangloter, d'irrépressibles larmes échouent sur le carrelage lisse de la salle de bain, je reste là les bras balants 5 longues minutes...., mon esprit n'est plus que chaos, ma tête explose dans un arc-en-ciel de bonheur, de questions, de doutes....je ne sais plus où je suis, je ne sais plus ni l'heure, ni le jour, j'ai les yeux rivés à ces deux traits roses....le trait d'union pour une vie nouvelle....
Je relis le mode d'emploi, deux, trois fois, mes yeux embués brouillent les phrases....
Je regarde à nouveau le test, m'assurer qu'elles sont toujours là.....
 
Une ligne....NEGATIF
Deux lignes....POSITIF....je regarde le test, deux lignes bien roses, bien marquées, presque effrontées.... Je suis enceinte....

18:00 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (41) |  Facebook |

26/11/2004

Je suis née quelque part...

Je suis née quelque part….

M’a-t-elle désirée…. est ce que l’annonce de ma venue l’a faites pleurer….

Je voudrais savoir, a-t-elle posé ses mains sur son ventre pour caresser ce petit être encore imperceptible…

Je suis née quelque part….entre l’amour et le désespoir….

Attendait elle impatiemment, faisait elle l’amour avec l’espoir de me concevoir…. ?

Suis-je le fruit d’une fusion, d’un amour indicible….

Je suis née quelque part entre ici et nulle part….

Je ne connais pas mes racines, y a-t-il de l’amour même dans l’amer…

Y a-t-il de l’amour même dans la haine…

A-t-elle tremblé pour moi, en a-t-elle rit, en a-t-elle pleuré…. ?

J’aimerais savoir….je voudrais qu’elle aie posé sur moi ses yeux les plus tendres, que sa voix la plus douce m’aie murmuré des mots d’amour….

A-t-elle imaginer un jour de m’abandonner ou ce serait t’elle battue corps et âmes pour me protéger….

Le froid de la rue….apporte parfois plus de chaleur qu’un foyer sans âmes…

Je suis née quelque part entre le désir et la peur….

Est-ce qu’elle s’est sentie mère dès que ma peau à toucher la sienne… ?

Est-ce que ma main dans la sienne, elle nous a vu sur la même route…. ?

Ets ce qu’on est mère dès le premier cri, dès les premières minutes de vie…. ?

A-t-elle ressenti l’émotion la submerger quand pour la première fois elle a entendu mon cœur battre… ?

Je suis née quelque part avec un goût de manque, un goût de trop peu, un goût de trop …

Je voudrais savoir qu’elle a vibré la première fois que j’ai bougé…

Je voudrais savoir….

Je suis née quelque part, il n’y a pas vraiment d’ici, il n’y a pas vraiment d’ailleurs….

Je suis née quelque part entre la terre et le ciel….et j’y trouve mon bonheur….

Je suis née quelque part entre le ciel et la mère….un jour ressentir les papillons dans le ventre…

Un jour être mère à mon tour…....

Un jour...




09:38 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

22/11/2004

Donner moi un oreiller....

Rhoooo aujourd'hui (quoique hier, avant hier, et avant avant hier et tout les jours d'avant ...c'est à dire depuis plus ou moins deux semaines! :-))) l'état des lieux n'était pas plus glorieux) je me sens entre le ficus et le poulpe, j'ai  l'électroencéphalogramme (déformation professionnelle!!!!!) aussi plat que celui d'une moule au vin blanc....l'énergie d'un escargot monocéphale....
 
Ceci dit c'est joli hein un ficus....et un poulpe c'est pratique hein, ça a plein de bras partout....ça peut faire plein de choses à la fois....juste qu'ici mes tentacules je m'en servirais bien juste pour remonter la couette sur mes épaules....
 
Allez dans plus ou moins dix heures je serais au lit....si ça c'est pas de l'optimisme :-))))))
 
 


12:35 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

Soleil, Soleil....

Le bonheur, on y prendrait presque goût.....

09:35 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

19/11/2004

Couleurs....

Couleurs sur la pellicule....

Les mêmes que celles qui éclatent joyeusement dans ma tête....comme des bulles de champagne....qui empourprent  mes joues….

Le bonheur ça fait tourner la tête….grisée par l’ivresse qui en émane….



15:38 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

15/11/2004

Y a des papys, des pépés, des mamys, et des mémés comme ça…

Même quand ils ne sont plus là, ils restent là, le temps n’a pas d’emprise sur eux, car les souvenirs flottent et restent gravé en nous…

On se souvient de leur odeur, des fils d’argents qui apparaissaient chaque jour plus nombreux sur leurs tempes, de la crème brûlée de mamy après l’école, des crêpes qu’elle saupoudrait généreusement de sucre glace ou de sucre candi, et notre bouche barbouillée, et nos yeux pétillants de délice… des bonnets qu’elle nous enfonçait sur la tête des moufles et des écharpes qu’elle nous répétait cent fois de ne pas oublier…

Des pulls qu’elle nous tricotait, oh bien sûr pas toujours à la mode, mais fait avec tellement d’amour…

On se souvient aussi des bonbons de pépé, ceux qu’il nous donnait lorsque nous n’étions que tous les deux, des promenades en vélo, des samedis après midi ou il partait boire l’apéro avec ses amis joueurs de boules ou de belote…et où il nous emmenait avec, on était là fière du haut de nos 6 ans juché sur un tabouret, à écouter les conversations de grand, à jouer aux jeux électroniques, on se souvient de leurs conseils, de leur peau si fine, de leurs mains si douces, de leurs voix que le temps rendait plus fragile, on se souvient des rires partagés, de ces rires qui viennent du cœur, parce que les papys et les mamys ne font jamais semblant de rire, non ils s’émerveillent vraiment devant le sourire et le regard de leurs petits enfants….

Alors où qu’ils puissent être dans leur paradis des papys et des mamys, des pépés et des mémés, ils sont toujours là, ils sont notre passé, nos douceurs, on repense à eux avec émotion, avec affection…. ils sont le lien entre notre enfance et notre vie d’adulte….

Les papys et les mamys c’est un peu l’automne, doux, colorés, enchanteurs… les pépés et les mémés qu’importent s’ils ne sont plus là….ils restent en nous chaud comme un après midi d’été, et doux comme un bonbon sucré….et quand on sourit aux anges….c’est un peu aussi pour eux…

 

A toi ma petite sœur….

08:15 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (19) |  Facebook |

13/11/2004

Octobre

Le soleil point son nez indécis entre deux nuages gris…. Je n’aime pas Novembre….non moi je préfère octobre, c’est peut être pour ça d’ailleurs que j’ai choisis de naître 3 mois plus tôt…. Pour naître un joli jour d’octobre….Oui déjà Babylou ne faisait pas comme tout le monde dès son arrivée J….

 

D’ailleurs c’est décidé on va faire comme si….ce mois ci nous sommes en octobre, si si vous verrez la vie est plus jolie en octobre….

Le mois de Novembre est tout étriqué dans ses jours gris, bloqué entre décembre ses sapins illuminés, et ses bulles de champagne et octobre rougeoyant, aux senteurs de marrons chauds….

Novembre c’est le froid glacé, le ciel gris, les chrysanthèmes…. La nuit qui tombe alors que le jour ne s’est pas encore levé….les tombes qui pleurent des larmes de glace, non non vraiment, novembre n’a rien pour lui, il est bougon, renfermé,maussade, et en plus il essaye même de vous refiler ses états d’âmes , c’est décidé je ne me laisserais pas imprégnée de sa mélancolie, donc nous sommes en octobre , ben oui pourquoi pas, moi je trouve qu’il devrait y avoir deux mois d’octobre dans l’année, il remplacerait novembre et sa grisaille

 

Octobre c’est ….la vigne rougie par les premiers vents du nord….

La barbe à papa qui colle aux doigts,

L’accordéon qui fait valser….

Octobre c’est… la foire avec sa grande roue, ses croustillons, ses pommes d’amour rouges écarlates…

Octobre c’est… les marrons chauds dans leur petit cornet qui nous réchauffent les mains….

Octobre c’est… l’odeur de la mousse, de la pluie sur les feuilles tourbillonnantes, c’est… l’explosion de couleur, le rouge qui côtoie le mordoré, parce qu’octobre est coquet, il se pare de ses plus beaux atours pour vous séduire….

Octobre c’est…les grandes promenades dans les bois main dans la main habillé d’un gros pull moelleux…

Octobre c’est… les bottes en, caoutchouc pour sauter dans les flaques, pour retrouver son âme d’enfant…

Octobre c’est… les couchers de soleil rose….l’été indien, les dernières Passiflores qui fleurissent…

Octobre sent bon le chocolat chaud, le croissant sucré, les soupers entre amis, le café fumant…

Octobre c’est… la pluie, mais la pluie d’octobre est toujours plus belle, toujours plus douce, elle clique tique sur le carreau, elle chante sur nos terrasses, elle ruisselle sur la pavé….tout doucement  pour ne pas perturber les amoureux qui ont trouvés refuge sous le porche d'une vieille bâtisse…

Octobre c’est… les écureuils facétieux qui jouent à cache-cache derrière les feuilles de chêne….

Octobre c’est la saison des amours passions, on se déchire sous le vent, puis on s’embrasse sous la pluie…

Puis la lune n’est jamais plus belle qu’en octobre, elle se gonfle, toute en courbe, elle se pare presque de reflet roux…. Ce sont les étoiles filantes qui déposent leur chevelure à son chevet….

Octobre…. a le charme que ni septembre , ni novembre n’auront jamais, un mélange d’odeurs, de couleurs, de chaleur, de froid, octobre m’a conquise, octobre ne peux être qu’une femme, pour savoir ainsi jouer de ses charmes, pour savoir emprisonner mon cœur dans ses couleurs changeantes….octobre est une femme facétieuse, une femme enfant, octobre est une femme amoureuse…..voilà pourquoi elle est si jolie….



08:48 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

12/11/2004

Saveurs d'automne...


15:41 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

11/11/2004

Masochisme...

Je voudrais savoir, juste une fois descendre tout au fond, je voudrais juste une fois, voir jusqu’ou la douleur peut  aller, la limite de l’insoutenable, mais si je ne remontais plus….je voudrais descendre dans le gouffre tout au fond, mais si je ne trouvais plus la sortie, si jamais il m’emprisonnait dans sa toile, j’aurais beau me débattre, j’aurais beau crier personne ne m’entendrait….

 

Dessiner la douleur sur mes bras, pour en garder les stigmates, écrire à l’encre de mes veines sur les murs noirs de l’infini, pour que jamais on n’oublie, pour qu’un jour on me lise, pour qu’un jour ils sachent que la vie est passée par là….

Je voudrais voir l’envers du décor, savoir l’odeur du souffre…et puis remonter plus forte, ne plus avoir peur ni du vide, ni du noir, victoire par KO sur mes peurs, sur cet âme qui flirte avec le néant….

 

Je voudrais connaître…..qu’y a-t-il au fond….mais peut être y suis-je déjà…. Cette odeur de roses envahissantes n’est peut être qu’un leurre pour camoufler l’odeur pestilentielle des ténèbres  , cette brume devant les yeux, ces rivières qui coulent le long de mes joues…et ce vide qui s’accapare de mon être,qui s’engouffre dans chaque interstice, et la douleur qu’on ne ressent plus à force de la côtoyer, celle qui se fait enjoliveuse, amie, celle que vous croyez avoir apprivoiser mais qui au fond fissure chaque jour un peu plus votre armure,  oui peut être est ça le fond….peut être y suis-je déjà…. Toucher le fond et ne plus jamais réouvrir les volets….on s’habitue à tout….





08:32 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

10/11/2004

A la soupe...

Là maintenant tout de suite..... je meurs d'envie d'un bol de soupe au potiron bien chaude...mais pas n'importe laquelle non, celle de ma belle-maman qui sans conteste remporte le prix de la meilleure soupe du monde.....
Douce, satinée, onctueuse, crémeuse, parfumée....
Mmmmmhhh ça y est j'en bave sur mon clavier....
Belle maman si vous m'écoutez !!!!  ;-)
 
 

11:41 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

09/11/2004

Fildefériste...

La vie c'est comme un grand filin tendu dans le vide, si tu perds l'équilibre....tu tombes....
....Et moi,j'ai toujours eu le vertige...
 


07:48 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook |

05/11/2004

Je suis la fille qui...

 

Je suis la fille qui croit en ses rêves, même si ceux-ci la font souvent tomber.

Je suis la fille qui se prend parfois pour une fée.

Je suis la fille qui croit aux fées, aux elfes et aux anges.

Je suis la fille passionnée, amoureuse quinze fois par jour.

Je suis la fille qui parfois aussi s’enfuit pour éviter de souffrir.

Je suis la fille qui écrit à l’encre de ses veines, mais qui regarde Dumbo l’éléphant en chialant sur la moquette.

Je suis la fille femme fatale mais qui mange de la barbe à papa en regardant des dessins animés….

Je suis la fille qui a besoin d’un homme dans son lit, mais qui parfois ne lui laisse plus de place parce qu’elle a rempli SA place de nounours pour la réchauffer….

Je suis la fille qui n’aime pas le froid, mais adore l’automne, le vent,la pluie et les feuilles tourbillonnantes.

Je suis la fille qui devra un jour assumer que « non on ne peut pas être aimée de tout le monde »

Je suis la fille qui croit toujours qu’être vraie est une qualité.

Je suis la fille qui chante super faux, et qui plus elle chante faux, plus elle chante fort.

Je suis la fille qui fait semblant de connaitre les paroles des chansons mais qui en fait ne dit que les fins de phrases.

Je suis la fille qui peut rester une journée au lit, avec un gros pull et un bouquin.

Je suis la fille qui ne connait d'autres langues que celles des baisers.

Je suis la fille qui râle, boude, bougonne…mais qui 5 minutes après rappelle ses amis pour leurs dire qu’elles les aiment.

Je suis la fille qui adore dire "Polyglotte" alors qu'elle ne sait pas parler plus d'une langue.

Je suis la fille qui adore les jeux de mots ringards, et les blagues qui ne font rire qu'elle.

Je suis la fille qui n’efface pas facilement de son âme les douleurs, le passé, la peur.

Je suis la fille qui n’efface pas facilement de son cœur les gens qu’elle y a laissé entrer.

Je suis la fille qui  aime plaire, charmer, mais qui ne comprend pas comment on peut l’aimer.

Je suis la fille qui pleure parce qu’elle a mal, parce qu’elle se sent vide.

Je suis la fille qui pleure aussi parce qu’elle aime, parce qu’elle est heureuse, parce qu’elle est émue.

Je suis la fille qui a la chance d’avoir des amis merveilleux.

Je suis la fille qui prépare des nouveaux petit plats pour épater ceux qu’elle aime, et qui se retrouve avec un dîner pas cuit, un gâteau trop salé, ou un clafoutis raplapla.

Je suis la fille qui est en perpétuel régime, qui commence le lundi à 8h, et arrête le lundi à 10h.

Je suis la fille qui dit « non non je ne suis pas gourmande » mais qui craque devant un tiramisu à 50000 calories.

Je suis la fille qui joue la forte, celle que rien ne blesse, mais qui une fois seule chez elle pleure parfois tout bas.

Je suis la fille qui crie la nuit, parce que la nuit l’étouffe et que parfois elle se perd dans sa noirceur.

Je suis la fille qui claque la porte mais qui revient 5 minutes après le sourire aux lèvres comme si il ne c’était rien passé.

Je suis la fille qui sait combien le vide est attirant.

Je suis la fille qui aime jouer à l’équilibriste et qui pourtant à une peur panique du vide, et à la vertige.

Je suis la fille qui est vexée quand on ne reprend pas au moins deux fois de son plat.

Je suis la fille qui accueille 3 personnes à la maison, mais qui prépare pour dix, et leur prépare des tupperwares pour manger pendant 15 jours encore après.

Je suis la fille qui a perdu son papa, mais qui sait qu’il est là quelque part tout près de moi ;

Je suis la fille qui fait l’amour comme un enfant émerveillé.

Je suis la fille qui fait l’amour comme une maîtresse, comme une amante.

Je suis la fille qui se la joue belle de nuit, pour oublier qu’elle se trouve moche.

Je suis la fille qui a pas mal de cadavres dans ses placards.

Je suis la fille qui a toujours eu peur de briser ses ailes,emprisonnée dans la vie réelle.

Je suis la fille qui a besoin d’imprévus, de surprises, de folies, d’étoiles dans les yeux.

Je suis la fille qui a besoin de réconfort, de stabilité, d’une petite maison tranquille, où brûle un feu ouvert.

Je suis la fille qui aime la dentelle, mais préfère dormir dans du coton.

Je suis la fille qui n'a plus que 100 euros pour boucler le mois mais craque pour une blouse à 150 euros et l'achète.

Je suis la fille qui dit, je rentre mais j'achète rien, et ressort avec la moitié du magasin sur les bras.

Je suis la fille qui achète des trucs qu'elle ne mettra jamais juste parce que c'était joli, ou soldé.

je suis la fille qui achète une taille 38 parce qu'il n'y avait plus sa taille, en se disant c'est pas grave toute façon je vais maigrir, mais qui ne maigris jamais!

Je suis la fille qui a peur de décevoir, de ne plus être aimé, d’être abandonnée.

Je suis la fille un peu fofolle qui délire, et relève tout les paris.

Je suis la fille timide, qui rougit.

Je suis la fille qui aime sa petite taille, mais qui adorerait avoir 15 cm de plus.

Je suis la fille qui adore les habits de filles mais qui ne s'habille qu'en pantalon.

Je suis la fille qui essaye d’être une adulte parfois.

Je suis la fille qui pense qu’il n’y a pas besoin de mots pour parler.

Je suis la fille qui vit au présent parce qu’elle a du mal avec le futur.

Je suis la fille qui rêve d’être mère, mais qui recule parce qu’elle a peur de ne pas savoir aimer son enfant.

Je suis la fille qui touche souvent le bonheur des doigts, mais qui cherche toujours l’inaccessible étoile.

Je suis la fille qui croit aux promesses, aux serments.

Je suis la fille qui cherche parfois si l’herbe est plus verte ailleurs.

Je suis la fille qui mange la mousse au chocolat avec les doigts.

Je suis la fille qui sait que la vie fait mal.

Je suis la fille qui essaye d’apprivoiser la lumière….pour ne plus se perdre dans le noir.

Je suis la fille, femme-femme charmeuse, envoûtante , mais femme- enfant qui a besoin de son bisou le soir avant de s’endormir.

Je suis la fille qui déteste le désordre, mais qui n’aime pas faire le ménage.

Je suis la fille qui attend celui qui inventera le linge qui ressort repasser et replier de la machine à laver.

Je suis la fille qui ne retrouve ses affaires que dans son bordel organisé.

Je suis la fille bohême qui pourrait partir demain pour nulle part juste avec ceux qu’elles aiment.

Je suis la fille qui aime son chien, son chinchilla, et passe pour une folle quand elle leur fait la conversation.

Je suis la fille qui dit je t’aime quand elle en a envie.

Je suis la fille qui n’aime pas blesser, mais ne peut pas mentir.

Je suis la fille qui doit un jour grandir, et arrêter de croire aux contes de fées…mais pas tout de suite…..

Je suis la fille qui ne trouve jamais son chemin, et se perd dans sa propre maison.

Je suis la fille qui oublie ses parapluies dans les bus.

Je suis la fille qui a besoin qu’on l’aime pour ce qu’elle est, même si ce qu’elle est parait fou ou insensé, même si ce qu’elle est…..elle ne le sait pas vraiment.







09:10 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (38) |  Facebook |

04/11/2004

Ce soir...

Je ne dors pas....en m'arrêtant deux minutes dans mes pensées.... je me suis perdue...sur la route du bonheur....je me suis perdue sur les éclats de rire, leurs yeux qui brillent....même quand j'ai l'impression d'être seule ils sont là....ils m'écoutent, m'aiment sans me juger, ils me portent parfois quand mes ailes trop lourdes me font tomber..... il me prennent dans leurs bras quand j'ai mal, ils parsèment ma route de petite douceur, de petits bonheurs....acidulés rafraichissants....ils sont silencieux quand les cris m'assourdissent, et leurs voix retentissent quand le silence m'opresse....
Ls amis....sont de petits bonbons qui adoucissent la vie, les amis sont des anges silencieux qui nous remettent sur nos pieds, quand nos ailes ne se rappellent plus comment voler.....

Je les aime....mais ça ils le savent déjà.....

23:42 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Auto-persuasion...

Je vais bien, tout va bien, je vais bien , tout va bien, je vais bien tout va bien, je vais bien, tout va bien, je vais bien, tout va bien....
Je suis de bonne humeur, je suis de très bonne humeur, je suis de très très bonne humeur, je suis de très très très bonne humeur, je suis de très très très très bonne humeur....
Arghhhhhh....Qui est l'imbécile qui a inventé cette méthode, il va voir si je suis de bonne humeur....et un mawashi, un!
 
SOURCE: http://www.vachefolle.free.fr

15:01 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Grrrrrrrrrrrrr

Babylou est de super mauvaise humeur.... et non je n'ai pas envie d'être gentille, je n'ai pas non plus envie qu'on profite de ma trop grande gentillesse....d'ailleurs à ce stade là je me demande si s'appelle pas être trop conne!
 
Pas envie d'entendre "mais ça va aller hein", et pas envie de mettre mon sourire sur pilote automatique! J'ai envie de râler, de faire la tête et d'être de mauvaise foi.... et tant pis pour celui qui en fera les frais....trop c'est trop!
 
Toute façon c'est connu , Babylou est une méchante, une mauvaise fille.....ouhhhhhhhhhh la mauvaise fille, la vilaineuhhhhhhhhhhhhhhh , rhooooo, ahhhhhhhhhhhhhhhh
Non non Babylou ne pète pas un cable, et non non je ne suis pas au bord de la crise de nerf.....je suis juste un peu énervée .....très légerement.....j'ai juste envie d'envoyer valser mon ordi et tout ce qui l'entoure par la fenêtre.....mais il paraît que c'est n'est pas politiquement correct....euh et si je crache sur le clavier c'est correct ça? Ouais je vais éviter, avec ma chance je risquerais encore de me faire électrocuter! ;-)))
 
Babylou est de super mauvaise humeur.....alors vous voilà averti....qui s'y frotte....s'y pique....

 




12:59 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |