30/06/2004

Envie de....

Envie d'un ailleurs où je me sentirais à ma place, sans cris, sans heurts...
Envie d'un soleil qui ne brillerait que pour moi....
Mais à trop idéaliser sa vie, on en oublie de vivre....
 
 

09:25 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (22) |  Facebook |

29/06/2004

Folie

Heureux soient les fêlés......Car ils laisseront passer la lumière...

08:28 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

28/06/2004

Le lundi est un jour sans faim....

Envie de sentir ton corps meurtri…pourquoi tu me regardes sans paroles, tes yeux, ton regard me font plus mal que les mots….quand de ses vertes opales ils me fixent…t’as perdu la candeur de nos premiers élans, lequel a sauté le premier je ne sais plus….

On s’est perdu dans nos « je t’aime moi non plus », à force de jouer, on en a oublier qu’on s’aimait…

Trop d’orgueil, ou peut être juste la peur de soi, la peur de l’autre, ne jamais se dire je t’aime, ne pas se révéler, mais à ce jeux là on a perdu…..à force de se cacher nous ne savons même plus qui nous sommes….une addition, ou la soustraction de tes mains collés à ma peau, la multiplication de nos non dits….la division de mon cœur quand tu es parti….

Tu ne m’as pas comprise, je n’ai jamais su parler, qu’aurait il fallu que je te dise pour que tu restes ? « Je t’aime ??? » ….. Je ne pouvais pas te dire je t’aime…parce que je t’aimais plus que moi

Je ne pouvais pas te dire je t’aime parce que je ne voulais pas t’attacher, je ne voulais que des liens que tu aurais décidé de nouer….

Peut être ne t’ai-je jamais aimé…..

Pourquoi cette photo déchirée me brûle les yeux alors… ?

Pourquoi cette chanson en boucle dans mes oreilles, me soulève le cœur….

Pourquoi….l’odeur de ton corps, sa chaleur, son goût salé me fait frissonner ?

Refais moi l’amour, juste une dernière fois, j’ai honte de te supplier ainsi, de me donner à toi sans pudeur….mais j’ai besoin juste une fois, encore une fois, sentir ton corps sur le mien, être en moi, être toi, laisse moi encore un peu de toi, dépose dans mon antre incandescente….l’onguent qui cicatrisera la plaie….

Fermons les yeux, je ne veux plus voir mes larmes qui reflètent dans les tiens…

Ecouter encore une fois cette chanson qui nous colle à la peau….

 

״ If I was to walk away

From you, my love

Could I laugh again ?

If I walk away from you

And leave, my love

Could I laugh again ?

Again, again…..״

 

Again….. à demi nue ; prisonnière de ton cœur…mais ce ne sont pas tes larmes qui coulent en moi…..est ce qu’on peut éjaculer sa peine, comme on crie je t’aime…est ce qu’on peut se faire l’amour dans la haine…..

Croire que demain est plus beau, croire que rien ne s’arrête,

Enterre-t-on les histoires d’amours, peut on oublier le goût de la passion ?

Se convaincre qu’on est heureux mais au fond de nous on pleure, au fond de toi je saigne….

Rendez vous manqué…comme nos vies….on s’est éloigné…

M’as-tu aimé une seule fois dans nos étreintes….

Penses tu encore à moi dans la chaleur moite d’un après midi d’été….

Les moments perdus ne se rattrapent pas….

Non le temps n’amenuise pas la passion…

Elle est toujours là tapie dans un tiroir sombre de mon cœur….

Si l’on se retrouvait, on serait triste de cette vie qui ne connaît pas de marche arrière,

On serait impuissants, et l’on s’embrasserait comme deux impuissants qui se sont aimés, qui pourraient encore s’aimer mais que la vie aurait condamnés.

On se retrouverait entre deux vies….

Peut on vivre partiellement avec une personne avec qui l’on aurait voulu vivre totalement….

Je me rappelle ton parfum, enivrant, affolant,

Nos heures lovés l’un dans l’autre à laisser passer le temps, oublier les minutes qui nous arrachent à nous….le temps file et se faufile entre les doigts de celui qui ne le mérite pas….

Un amour pas conclu cicatrise mal….pour ma part la cicatrice ne s’est jamais refermée….la plaie est vive comme tout cet amour que j’ai ignoré….comme cet amour qui n’a jamais vécu, cette histoire qui ne connaît ni pleins, ni déliés…je t’aime mais le temps idéalise les histoires inachevées en contes de fées, le temps cristallise la douleur…..je n’ai jamais eu aussi mal pourtant….

 



15:00 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

27/06/2004

La mélancolie du dimanche...

"....Les choses qui ne font pas mal tout de suite font mal toute une vie....
Se débarasse-t-on un jour des histoires inachevées? comment ne pas continuer ce qui n'a pas été?...
...J'ai toujours admiré les expressions comme:"N'y pense plus, c'est pas bon pour toi", ou: "Pense à autre chose."
Comment fait-on? Suffit-il d'apposer un sens interdit, un drapeau rouge dans son esprit comme devant une route défoncée par la tempête et emprunter une autre, l'autre route, l'autoroute...?
S'empêcher de vivre, est-ce une façon intelligente de se protéger?....
Les sentiments lorsqu'ils ont été interrompus sans drames excessifs, peuvent ils s'éteindre?
Une relation figée, lorsqu'elle n'a pas vécu sa vie, peut elle, même dix ans après, se réveiller?
....Je croyais que ce qui était fini était fini, comme la rédaction que l'on conclut par un point, comme le trait que l'on trace à la fin, comme la page que l'on tourne.
Je n'avais apposé aucun point, tourné aucune page, tiré aucun trait.
L'histoire s'est effilochée, telle une ligne de tricot qui n'a pas été fermée.
Petite, je connaissais le point de riz, je savais commencer les écharpes, une maille à l'envers, une maille à l'endroit, facile....Je ne savais pas fermer le tricot, déjà, je ne savais pas passer une maille au dessus de l'aiguille.
Je ne savais pas.... je n'avais pas appris.
J'aurais du me méfier, dans la vie non plus , je ne savais pas.
Les dimanches sont de longues nuits....
 
"La mélancolie du dimanche"
    Christine Orban
 
 

11:13 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

24/06/2004

Babylou fait du sport....

Babylou est une grande sportive dans l’âme…surtout dans l’âme d’ailleurs, si si je vous jure, d’ailleurs me suis achetée un tout nouveau vélo même qu’il est beau et qu’il brille tout…

Le sport et babylou tout une histoire….

J’avais 11 ans la première fois que j’ai tenté de faire du sport, quoique déjà très tôt ça m’a pris…vers 5 ans j’ai voulu grimper les escaliers en marbre de mes grands parents 2 à 2 pour aller plus vite….histoire de leur montrer mon super costume de carnaval….résultat, mon joli costume de princesse ressemblait plus à « massacre à la tronçonneuse » qu’autre chose, premier point de sutures….toute façon j’ai jamais aimé les princesse J

Vers 11 ans je me suis inscrite à la gym du village, je me souviens c’était une dame d’une septantaine d’années qui nous donnait cours, à part faire des cumulets et des ballets ridicules en maillot rose à la fin de l’année…. rien de bien trépidant….

Vers 16 ans voilà qu’il me vient la bonne idée de m’inscrire à un cours de Full contact, ah oui qu’est ce qu’ils étaient beaux mes gants !!!!

6 Mois plus tard quelques mawashis et des centaines de bleus plus tard j’abdiquais pour un sport un peu moins violent, il faut dire que j’étais la seule fille après 6 mois à avoir résisté à cette troupe de mecs machos, il y avait deux catégories, ceux qui lors d’exercices osaient à peine te toucher de peur de te faire mal, et ceux qui pour te punir d’être une fille t’explosaient les tibias, la tête, tout ce qui étaient fait d’os et de chairs ;-)

J’ai essayé le sport en salle, mais je ne tiens pas trois mois, ça me saoulent….

J’ai essayé les rollers mais là non plus ce n’est pas un franc succès, je passe plus de temps dans les bas côtés à essayer de ramasser mes morceaux, il parait que pourtant plus on est petit plus facile c’est vu que le centre de gravité est plus bas….je sais pas qui a inventé cette connerie, qu’il vienne faire une heure du roller avec moi, il va voir si mon centre de gravité est plus bas !!! c’est clair 100% du temps le cul à terre , mon centre de gravité est extrêmement bas !!….enfin ça fait bien marrer mon homme qui lui après deux heures sur les rollers s’essayait à des sauts périlleux en tout genre avec succès…m’en fout quand il se brisera la nuque sur le bitume je le laisserait là ! non je ne suis pas jalouse ! ;-)

Maintenant c’est mon chien qui va faire du roller avec mon homme…il en a eu marre de devoir chaque fois aller rechercher la voiture parce que j’étais en train de geindre et d’agoniser à même le sol ;-)….qui a dit que le sport c’était bon pour la santé !!!!!

Il y a eu aussi la planche à abdos qui sert de table de nuit, et n’a servi que le premier jour, après trois abdos j’avais mal partout, et on voyait même pas naître la moindre plaque de chocolat….du coup pour me consoler j’en ai manger une de mousse au chocolat….et dire que j’ai pilé 15 jours pour l’avoir, j’ai même mis un petit napperon en crochet dessus, histoire qu’elle ne soit pas trop voyante et que mon homme oublie très vite ce nouvel achat inutile ;-)

Mais cette fois ci je tiens le bon bout ! si si ! je me suis achetée un nouveau vélo, et samedi je vais faire le parcours « Ravel »….bon allez le vélo c’est pas trop difficile ça devrait aller non ? bon d’accord c’est vrai que la dernière fois que je suis montée à vélo (j’avais 16 ans, encore !), me suis retrouvée dans un ravin, le coude ouvert jusqu’à l’os, pleine de sang,la jambe cassée et qu’au retour je ressemblais plus à une momie avec mes points de sutures, mes bandages, et mon plâtre, plutôt qu’à Eddy Merckx…mais bon c’est pas de ma faute si dans une descente j’ai plus eu de frein dans le virage moi !

Non moi je dis cette fois ci, je vais m’y tenir, et j’ai même promis à mon homme que « non je ne me plaindrais pas tout les 100mètres », de….la chaleur, de l’incidence du vent sur mes coups de pédales, des montées….et des descentes…. Promis j’arrêterais de demander tout les 100 mètres…. « on fait demi tour ??? », « on a fait combien de kilomètres là ? »…. « rhoooooooooo j’ai soif »……moi chieuse en vélo ? non même pas mon genre….;-)

Moi je vous dis….dans deux semaines suis bonne pour le tour de France…..hein comment il sera déjà parti ? ohhhhhhhhhhhhhh comme c’est pas de chance J….

Ah si y a bien un sport ou je me débrouille pas mal, et où je ne me lasse jamais….mais si j’en parle vais encore me faire taxer de perverse et d’obsédée…..pfffffffffff bande de jaloux va !!!!

Ca va je rigoooooooooooole….euh je dois vous laisser y a mon coach personnel qui m’appelle c’est l’heure de mon entraînement…

Leçon N° 69…. 

Euh pour la photo….du vélo hein, pas de la leçon N°69…..promis demain aux premières heures je vous la mets…la photo que je mets hein… J

 


21:29 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

23/06/2004

....Bisousssssssss

Même si je ne suis pas beaucoup là pour le moment , je pense à vous et je vous fais un gros bisous....et Hootch aussi ;-) un grosse lèche!!!!

23:04 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

21/06/2004

Quod me nutrit…me destruit….

Le passé, brûlure au troisième degré qui jamais ne se cicatrise, des milliers de fois je l’ai passé sous l’eau de mes larmes pour calmer la douleur , mais toujours il se rappelle à moi….les cicatrices elles, restent bien visibles…

Marquée au fer rouge dans ma chair dans mon cœur…on ne peut pas oublier l’horreur, tout juste l’occulter, la ranger dans la case la plus sombre de sa mémoire, ne plus la nourrir en espérant qu’elle crèvera de faim…

Passé au présent, quand il n’y a plus de futur ou est l’issue… ?

Sans ce passé je ne serais pas présente, il a fait de moi ce que je suis, parfois dans le miroir le reflet me fait peur… comment échapper…à cette étrange lueur

La vie commence aujourd’hui….construire pas à pas solidement son bonheur…comment fait on quand sous le sable il y a de l’eau…. ?

Comment édifier une forteresse sur les sables mouvants….comment croire qu’après la pluie vient le beau temps…comment…. ?

Quand on n’a plus de passé, on n’a plus d’avenir…intimement lié l’un à l’autre, l’avenir à besoin du passé pour se construire, le présent s’efface, pour faire place au passé….futur présent….

Rompre le sortilège…briser les chaînes qui me retiennent, avancer, ne plus reculer, on s’emprisonnent soi même à ses maux….le fardeau paraît moins lourd quand on choisit son propre échafaud …complaisance de ne remuer que le douloureux pour ne pas voir que le bonheur est à portée de main…le bonheur est là …..suffit juste d’apprendre à tendre la main…j’ai envie de tendre la main…..


09:07 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

18/06/2004

Le jardin du bonheur...

Dans notre jardin du bonheur, il y a des fleurs, des fraises qui poussent sur les arbres, du lilas, des boutons d’or, des coquelicots, des pois de senteurs….

Dans notre jardin du bonheur, il n’y a pas de baobabs, pas de palmiers sous le sable, pas même un séquoia …non dans notre jardin du bonheur il y a mieux que ça….un tout petit arbre…un arbre à Amour…une espèce rare, colorée odoriférante…et  résistante au gel….oh bien sûr dans notre jardin du bonheur, parfois il y a eu des nuages sombres au dessus de nos tête, je me suis parfois égarée, j’ai cherché l’herbe plus verte, j’ai douté, bien sûr il y a eu des bourrasques, des tempêtes, de la pluie, des rafales….mais toujours au fond du jardin l’arbre à Amour à survécu, toujours il a bourgeonné , fleurit de plus belle…et ses racines se sont fortifiées….toi le jardinier de mon cœur, patiemment tu as attendu, tu as su prendre soin de moi , avec mon cœur si fragile, et mes pétales toujours prêtes à s’envoler, tu as su me construire un abri…ou le soir les lucioles éclairent mon chemin….

Dans mon jardin du bonheur, ça sent bon la glycine, la capucine et la fraise des bois, les fées jouent à cache cache au mileu de nos herbes folles, les coccinelles se déposent parfois sur leurs ailes…

Dans notre jardin du bonheur, le soir on se repose à l’ombre du saule pleureur, et on rit de nos erreurs, on rit de notre bonheur…on rit avec la pluie qui ruisselle sur les feuilles, on rit avec le soleil qui réchauffe notre Eden….

Regarde mon amour comme notre arbre à Amour grandit chaque année ses feuilles sont plus vertes , plus grandes, il trouve sa place parmi les autres, et ses fleurs lumineuses nous rappellent combien il est bon de vivre ici….

Dans notre jardin du bonheur, tu dessines des arcs en ciel rien que pour moi, tu me cueilles des étoiles pour que plus jamais je ne m’égare en chemin….

Dans notre jardin du bonheur il fait bon entendre rire les fées celle là mêmes qui se pencheront sur le berceau de notre amour….

Qu’il fait bon de mordre à pleine bouche dans les fraises juteuses et sucrée comme nos lèvres, rouges comme mes joues quand tu y dépose un baiser….

Ils peuvent rire de nous….on s’en fout, parce que nous le soir, les fées dansent pour nous, la lune brille pour nous, l’amour est en nous et tout au fond du jardin l’arbre à amour est comme le chêne…indéracinable….plus fort de jour en jour….

Plus grand d’heures en heures….simple et doux comme le bonheur….


15:36 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (21) |  Facebook |

16/06/2004

Aimons nous....

Avant qu'un ciel de mazout s'écrase sur nous
Avant que les doutes nous rendent fous
Avant que les oiseaux nous attaquent
Avant que nos cerveaux se détraquent

Aimons-nous
Sans cet orgueil qui rend fous
Même les plus doux d'entre nous
Aimons-nous
Pour les printemps devant nous
Pour les enfants après nous

Avant que les arbres ne soient contagieux
Et que sous le marbre s'éteignent tes yeux
Avant qu'aujourd'hui nous déprime
Avant que l'avenir nous décime

Aimons-nous
Sans cet orgueil qui rend fous
Même les plus doux d'entre nous
Aimons-nous
Pour les printemps devant nous
Pour les enfants après nous

Aujourd'hui pour demain
Préparons le jardin
Pour tous les humains
Partageons les plaisirs
Et le pain et le vin

Avant que la lune en perde la vue
Et que sous Neptune s'inondent les rues
Avant que la guerre s'enrage
Avant que la paix déménage

Aimons-nous
Sans cet orgueil qui rend fous
Même les plus doux d'entre nous
Aimons-nous
Pour les printemps devant nous
Pour les enfants après nous

Aimons-nous

 

"Isabelle Boulay"


17:25 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

Envie de....

Envie de bébés, de layettes, de fraises, d'odeurs de bonbons, de lait chaud...envie de te sentir grandir en moi, toi qui me fait défaut....envie de baby blues plutôt que de blues…envie de rires d’enfants qui me parviennent du fond du jardin, envie de bobos à consoler, de bisous magiques à donner, envie de me réveiller à 4 heures du mat’ parce tu as faim et non pas parce que j’ai mal de me sentir si vide, envie de sentir mon sein lourd rempli de ta vie, le ventre rond empli d’amour… juste envie d’entendre ta petite voix me dire « maman » , tes yeux briller dans les notre ,envie d’être trois….

 

 

Depuis l' temps que j' te rêve,
Depuis l' temps que j' t'invente,
De pas te voir j'en crève….

                        (Renaud « Chanson pour Pierrot »)

 

En t'attendant
J'ai tricoté ta chambre de mes rêves
Blotti ton prénom contre mes lèvres
En t'attendant

En t'attendant
J'ai joué devant la glace à être une femme
Réécrit mon histoire pour taire tes larmes

En t'attendant
J'ai acheté des robes couleur de bonbon
Que tu m' dévores, que je sois ta maison
Ton cheval blanc

En t'attendant
Je plonge mon nez dans la barbe à papa
Je suis si deux que j' tiens plus dans ses bras

En t'attendant
La vie prend des reflets de sucre d'orge
Ton père noue des écharpes douces sur ma gorge
En t'attendant

En t'attendant
La vent prend des rires d'enfants en rafales
Moi ça m' donne des envies pas trop banales
Pas comme avant

En t'attendant
Je croise toute la journée celle que j'étais
Toute la journée celle que j' serai
En te voyant

En t'attendant
Il parle toutes les nuits de ce qu'on sera
Avec toi, avec toi

En t'attendant
J'apprends par cœur tous les mots des chansons
Que tu t'endormes, que j' sois ton polochon
En t'attendant

En t'attendant
La nuit prend des reflets de lune vermeils
Tu te réveilles lové dans mon sommeil
Tu prends ton temps

En t'attendant
J'ai acheté des robes couleur de passion
Que tu m'adores, que je sois tes saisons
Ton océan

En t'attendant

En t'attendant
J'ai dessiné le monde à ton image
Avec des tons plus doux mais pas trop sages
En t'attendant

En t'attendant
J'ai compris les câlins de ma maman
Je crois bien que je t'en donnerai autant

                (Isabelle Boulay « En t’attendant »)



10:16 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

14/06/2004

....

Je me suis ouvert les veines,

Pour en extraire la peine ,

Le sang coule, chaud et rougeoyant,

Et dessine une flaque sombre sur le marbre blanc….

Combien de litres de vie parviendront encore à s’écouler de mon carcan ?

Je contemple ce filet sinueux qui trace son chemin sur ma peau blanche…

Sinueux comme l’a été ma vie….

 

Je n’ai pas mal, je n’ai plus mal

Anesthésie des sens,

Mon amie la faucheuse me regarde,

Goulûment elle attend que je lui tende la main…

Mais la mort est une jeune  fille bien élevée…

Elle a tout son temps, l’éternité lui appartient….

 

Une douce chaleur m’envahit, plus je me vide

De l’essence même de ma vie,

Et plus je me sens remplie…

Je ne voulais pas mourir, juste extraire cette saloperie

Qui gangrène mon intérieur…

Comme une transfusion….sauf qu’il n’y a jamais eu de donneurs compatibles…..

 

J’aurais au moins choisi ma mort,

A défaut de choisir mon sort,

La mort me fait face, plus belle que jamais dans sa longue robe noire….

Je n’ai pas peur, je n’ai plus peur…

Elle me prend dans ses bras, me réconforte,

Comme jamais on ne l’avait fait auparavant.

 

Je lui insuffle mon dernier soupir,…. je lui dois bien ça

Elle a déjà prestée tellement d’heures supplémentaires à mon chevet,

Quand à l’agonie de mon âme,

Je l’implorais de me faire sienne….

Je ferme les yeux, je me sens bien,

Jusqu’à ce que la tonitruante sirène de l’ambulance,

Me ramène à la vie…

 

Elle s’en est encore allée sur la pointe des pieds….

La mort ne veut pas de moi, pas encore….

Elle a peur de sombrer avec moi…

La mort rôde mais elle choisit sa proie

Et édicte ses règles…

Sur mon bras, les stigmates….

…. de notre entrevue,une partie d’échecs…

Je suis la folle du roi

Je n’ai jamais su jouer aux échecs…

La prochaine fois, on choisira d’autres règles….

Mais pas tout de suite…

D’abord me remplir à nouveau à la vie.


17:13 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

13/06/2004

......

Où que tu sois, là haut...où la-bas.....Bonne fête Papa....
Je t'aime....

10:24 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

10/06/2004

Portrait de Blogueuse...sérieux s'abstenir...

 

>PORTRAIT DE BLOGUEUR

 

>Url du blog :http://babylou.skynetblogs.be

 

>Pseudo :Babylou

 

>Age :25 ans et demi :-), ben oui c important le demi!

 

>Sexe :3x par jour avec une préférence pour le matin, oui j'adore ça...ah euh c'était pas ça la question?

 

>Devise : Prends moi comme je suis.....sinon gare au mawashi...euh le mawashi c'était pour la rime

 

>VOUS ET VOTRE BLOG

 

>Le pourquoi de votre pseudo ? Parce que je suis encore une femme enfant et que Babylou j'aime bien ça fait un peu starlette hollywoodienne, fée, sensuel, mutine, tout ce que je ne suis pas quoi ;-))), puis ce pseudo me suit depuis très longtemps maintenant....

 

>Votre blog, en trois adjectifs ?

Delirant, sensible, passionné...et torturé parfois....zut ça fait 4, ben oui suis balance, faut pas me demander de faire des choix hein...oui suis bavarde aussi au cas où vous l'auriez pas compris...bon ça va je me tais ;-)

 

>Votre sujet de prédilection sur le Net ?

 Les blogs! pffff faudrait inscrire dans votre page d'accueil  "l'abus de blog nuit à la santé!"

 

>Le Skynet blogueur que vous auriez aimé être ?

ouh là je sais pas, plein en fait, je vais pas citer de noms parce que je voudrais pas faire de jaloux parmis tout mes fans...je rigole..., bah le skynet bloggueur que j'aurais voulu être...j'essaye de l'être

 

>Votre Skynet blog de chevet ?

je peux dire le mien? non ça fait trop narcissique vous trouvez aussi hein....bon ben Valoouu(http://valoouu.skynetblogs.be) parce que c'est ma grande soeur d'âme...euh ça fait peut être un peu trop aussi là, bah tant pis...babylou est une dure au coeur tendre, bon vais arrêtez la minute d'émotion hein, sinon on va finir par devenir mielleux et on va avoir les trémolos dans la voix.... ;-) ainsi que tous les blogs qui font partie de mes liens…

 

>Le sujet de votre prochain Skynet Blog ?

Aucune idée tout est dans l'inspiration du moment....

>

>Votre message aux Skynet blogueurs ?

Continuez à ma lire,je suis là parce que vous êtes là, bon ça fait un peu perso, mais c'est pas grave, tout le monde sait que je suis quelqu'un de terriblement égoïste, et égocentrique ;-))

 

>LE CELEBRE QUESTIONNAIRE

 

>Votre mot préféré ?

 Gourmandise....et ce dans tous les domaines, et ma phrase préférée , je sais vous me l'avez pas demandé mais je vous le dit quand même, c'est "t'es à la masse' et "je rigoooole"

 

>Le mot que vous détestez ?

L'ennui et le mot Fin

 

>Votre drogue favorite ?

les fraises...et la célèbre vodka fraise de Babylou ;-)

 

>Le son, le bruit que vous aimez ?

La mer, la pluie...et le silence

 

>Le son le bruit que vous détestez ?

Le bruit d'une fourchette dans le fond d'une casserole

 

>Votre juron, gros mot, ou blasphème favori ?

pfffffff j'en ai une flopée, je dirais "diantre", "que diable" et "zut" ben oui si ma maman me lit faut qu'elle voit combien elle a bien élevé sa petit fille :-)))

 

>Homme ou femme pour illustrer un nouveau billet de banque ?

Mon chien , vais faire sa pub d'ailleurs: http://hootch.skynetblogs.be

 

>Le métier que vous n'auriez pas aimer faire ?comptable...je déteste les chiffres...sauf quand il y en a plus de quatres sur mon compte en banque....

 

>La plante, l'arbre ou l'animal dans lequel vous aimeriez être réincarné ?

le poulpe...pour arrêter de penser et me torturer l'esprit, puis faut bien avouer que ça vous ferait des vacances hein…sinon pour la plante ce serait une fleur…le coquelicot…sauvage et éphémère…

 

>Si Dieu existe, qu'aimeriez-vous, après votre mort, l'entendre vous dire ?Tu es ma plus belle création...nooon je rigole, euh ben qu'il me pardonne tous mes pêchés et qu'il a beaucoup aimé lire mon blog....

18:06 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |

09/06/2004

Envie de....

Faire l'amour...parce que j'ai envie d'oublier que j'ai le cafard
                       parce que il parait que ça libère des hormones euphorisantes...et que ça me ferait du bien d'euphoriser un peu
                       parce qu'on a que le bien qu'on se donne...où qu'on se fait donner...
                       parce que quitte à avoir chaud...autant avoir chaud pour quelque chose....
                       puis parce qu'il n'y a pas meilleure occupation manuelle que de faire l'amour...et en plus on perd des calories....et puis c'est bon....rien que pour ça ben c'est déjà une bonne raison ;-)

14:49 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

....coup de bambou...

Babylou a le moral qui flanche…

Je suis là depuis quelques jours à chialer pour un rien….et vas y que je pleure devant la finale homme de Roland Garros…

Hier soir de nouveau en larmes devant « vis ma vie », pendant l’épisode oh combien émouvant de la femme qui se fait épiler les jambes….ouh là là j’ai le cerveau qui débloque moi….rendez moi des hormones mâles….qu’est ce que c’est que toutes ses larmes…vais finir comme cloclo moi à force de pleurer sur mon clavier…électrocutée…

Je sais pas ça doit être le soleil, ou Vénus , ou je ne sais encore quelqu’autres déviances climatiques qui me mets dans cette état…

Si au moins je savais pourquoi….tout va bien dans ma vie, je suis heureuse, et me voilà de nouveau avec ces questions, et ces coups de blues débiles…et pas moyen de retenir ces larmes, heureusement qu’il fait chaud hein, sinon j’aurais eu des engelures sur les joues moi…

Pourquoi j’ai cette boule à l’estomac, cette envie qu’on me prenne dans les bras pour que je puisse pleurer tout mon saoul….de sentir la chaleur d’un corps, de pleurer sans devoir expliquer, sans parler, à sanglots, juste parce que ça fait mal mais que ça fait du bien, juste pour faire disparaître cette boule…au fond tout au fond…

Laissez couler elle va bien finir par se tarir cette peine…


10:41 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

08/06/2004

....

De l’air, de l’air

J’ai besoin de respirer,

Entre l’enfer et l’éther,

Je me suis condamnée….

 

Il parait que de la douleur….

Parfois naît le plaisir…

Mon sang coule depuis des heures…

Mais pas l’ombre d’un sourire…

 

L’éclat de ma lame

Aveugle mon âme,

Ou du moins ce qu’il en reste,

Car je l’ai vendue un jour….j’y ai cru…

Pour un peu d’amour….

Entre souffrance et délivrance.

 

De l’air, de l’air

A mon cœur asphyxié,

A mes yeux délavés….

J’ai voulu croire…ne croyez à rien….

Derrière le vide, il y a le néant…

J’ai voulu rêver….ne rêvez à rien….

 

L’innocence est comme un couteau, une lame,

Un miroir qui finit toujours par se briser….

C’est avec ses éclats,

Que j’ai tailladé ma chair, mon âme….

 

Ce n’est qu’une douleur,

Qui s’éteint un matin avant l’heure….

 

Et pour la première fois,

Sur mon visage marbré

Et pour la dernière fois,

Se fige un sourire glacé…

 

Babylou

Février 2004

09:33 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

07/06/2004

Lune à part....

Tu es parti, il faisait nuit, j’ai couru dans le noir, ne restait que l’empreinte dans la poussière d’un amour trop pressé….j’ai crié dans la nuit, la lune de son teint livide m’a sourit…

 

Tu m’avais dit « toi et moi » c’est pour la vie, toi en moi en sursis….on survit plus qu’on ne vit…

Meurtri, écorché vif, ton regard profond où je me suis engouffrée tant de fois, était empli du même vide que celui qui me tue jour après jour…un peu plus…

Le sourire était notre meilleure façade pour cacher les maux sous les mots, pour oublier les larmes dans lesquelles on se noie…

On riait de la mort, on la défiait tour à tour, équilibriste sur le toit du monde…

Funambules déséquilibrés…tu as flanché le premier….

 

C’est la lune, c’est elle je le sais, qui de son regard opalescent t’as enjôlé…

Est-ce que la nuit est belle à ses côtés ?

As-tu moins froid dans ses bras ?

Ta nuit est elle moins noire quand elle l’illumine de ses reflets lactescents…. ?

 

Tu ne pouvais rêver de plus belle maîtresse, tout en rondeur, évanescente…

De sa lueur diaphane elle a révélé l’éclat de ta flamme…

Et moi ici bas même le soleil ne me réchauffe plus…je préfère encore le froid silencieux de la nuit blême…. De ces nuits où dans un souffle insaisissable tu me rejoins, de ces nuits où tu déposes furtivement un baiser dans mon cou comme le vent, puis tu t’évapores….

 

Un frisson me parcourt, je lève les yeux au ciel…la lune me sourit

Pourquoi es tu parti ?

La lune est pleine ce soir, ta tendre amante, engrossée de ton amour…et moi si vide ici bas…

Toutes ces étoiles qui scintillent….est ce toi qui me souris là haut…pour éclairer mes trop longues insomnies….. ?

…il y a des amants perdus qui chaque nuit implorent la lune, si seulement ils savaient que dans ses filets elle retient la fortune…si seulement ils savaient combien d’amants se sont éblouis à sa lueur enivrante….et elle me sourit plus que jamais…pendant que mes larmes s’échouent dans la poussière que tu m’as laissé…elle me sourit…elle a gagné la partie, ce soir…elle enfantera de toi….et moi ici bas…je me brûle à sa blancheur…et je vomis toute ma douleur….







14:53 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Petit souper entre amis...

Petite soirée hyper sympa interbloggeurs, il y avait ….Amaretto , Englishbob, Frank, Oli , Valou , Jay, Catseyes, Ptitanne, Nicolas, et sa charmante épouse A…..

 

Nous avons passés une soirée pleines de fous rires, agrémentés de ci delà de merveilleux cocktails, et les braves ont même eu droit à la célébrissime vodka fraise de Babylou, c'est-à-dire moi ;-)))

 

Pour mieux les connaitres :

 

Amaretto : Demandez lui de vous raconter ses pires hontes…un vrai bonheur, on a les bruitages, les gestes, les mimiques….à mourir de rire….Amaretto raconte nous encore la scène du string…

 

Englishbob :  Des yeux magnifiques, une humeur d’enfer,des fous rires à en plus finir, il y a des gouttes qui ont du se perdre…euh je sors…..

 

Frank : Sous ses dehors « grande gueule » et « centre du monde » se cache quelqu’un de sensible et sympathique, juste qu’il s’est vite enfui, faut croire qu’on l’effrayait ;-))…pour un descriptif plus approfondi….faudra attendre la prochaine rencontre…quand je dis approfondir, euh je parle de la personnalité hein ! ;-)

 

Oli : Médaille d’or du coupé de saucissons, pousse même le vice jusqu’à en faire un jeu érotique amène à réveiller les plus bas instincts des invités….on entendra même s’échapper de la foule en pamoison un petit soupir « ohhhhhhhh oli commmme tu coups bien le saucisson !!! »

 

Valou : Pareille à elle-même , drôle et maman poule qui prend soin de tout le monde, mais bon vous savez déjà tous ce que je pense d’elle…je l’aime cette nana ;-)

Sinon sachez que grâce à elle nous avons pu revisitez nos cours d’anatomie profonde, et qu’elle s’est spécialisée dans la restauration des meubles de jardin ;-)))

 

Jay : Mr Valouuu, ben lui aussi pareil à lui-même, toujours là pour me taquiner, mais surtout pour faire rire l’assemblée, par contre à échouer son T.F.E de Barman….devra repasser en septembre ;-)

 

Catseyes : Elle était venue avec sa bonne humeur et ses fous rires, d’ailleurs elle riait tellement que je suis sûre que parfois elle non plus ne savait pas pourquoi elle riait ;-))

 

Ptitanne : Réservée mais attentive, elle écoute, ne lâche pas beaucoup de bêtises, mais croyez moi quand elle en sort une elle est toujours bien placée ;-)))

 

Nicolas : Fidèle à son patrimoine génétique (Il est Hollandais), il a eu la super bonne idée en début de mois, n’ayant pas encore touché sa paye, d’inviter quelques spécimens bloggueurs, qui apporterait boissons, et victuailles…et voilà comment se remplir le frigo à bon marché ;-))))) je rigoooooooooooole, Nicolas nous a accueilli avec sa gentillesse qui le caractérise, sa bonne humeur, ses angoisses vite canalisées par l’alcool, et ses oreilles aubergines….signe qu’il passe une bonne soirée ;-), bref comme toujours Nico me fait mourir de rire, et il s’est révélé très bon maître de maison, on avait du pain à profusions, du vins et du boursin…que demande le peuple !!!!

 

A : communément appelée Mme Nicolux, ou encore euh…non ça je peux pas vous dire…une femme douce, accueillante, qui a toujours le sourire au lèvres, un vrai plaisir, je comprends mieux pourquoi nico ne veut pas la dévoiler de trop….il a une femme en or !

 

Puis y avait moi, ben j’ai rien à dire sur moi…les autres le feront bien à ma place, ah si pour ma défense, non je n’écris pas de textes érotiques !!!!!!! (Private Joke)

 

 

 

 





08:56 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

04/06/2004

Hérésie....

Envie de plonger, dans le bleu chloré de tes yeux….m’enivrer jusqu’à en avoir les yeux délavés….trop bleu, trop blanc, trop éblouissant pour mon âme plus habituée à l’obscurité qu’à l’éclat ravissant du jour….

Envie de plonger dans le noir ébène de tes yeux, de quel bois si précieux est donc faite ton âme… ?

Envie de plonger dans le vert énigmatique de tes yeux, ce vert brumeux et mystérieux , froid et implacable comme l’étang ou l’on retrouvera ton corps meurtri….

 

Apnée dans les sillons de ton corps….jusqu’à manquer de souffle….

Se laisser couler dans la douce folie….je t’attacherais aux barres du lit, pour que plus jamais ton corps ne me fuit

Me laisser porter par mon envie de te dévorer à petit feux, tout doucement te consumer….lécher ce corps soumis jusqu’à en faire exhaler la jouissance…charnue, juteuse comme une poire trop mûre….

 

Je te garderais des jours entiers mains et pieds liés condamnés à mon souffle , ma bouche…..te nourrir de l’envie, du désir, de l’inconnu….

Jusqu’à la folie….si douce et accueillante, dans la prunelle de mes yeux elle établit sa demeure….

De mes dents aiguisées je marquerais ta peau, un peu beaucoup à la démence…jusqu’à ce que le goût métallique de ton sang me redonne la vie, boire à tes veines jusqu’à plus soif….

Brûler ta peau au frottement de mon corps, entre douleur et abandon…..

 

Me délecter à ta souffrance, me repaître à ta jouissance…la folie n’est pas loin, tapie dans un coin, elle attend imperceptible, éthérée….

 

Juste un mot, redis le juste une fois…. « encore »….susurré dans la plainte mélancolique du plaisir…et je délierais tes liens, pas besoin d’attaches…pour te garder mon amour….

Pas besoin de camisole de force pour me soigner mon amour, juste ton corps…juste ta peau, m’aliéner de toi….jamais la folie ne m’a parut plus douce…..

 

M’égarer dans l’ivresse de la fièvre….la fièvre au cœur….

 

Babylou 2004

 



11:47 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

03/06/2004

Y a comme des envies...

.....de fraises, de parfum lait vanille,et de rires d'enfants....dites moi..... comment on fait les bébés???
Dans les choux?Les cigognes? Dans les roses? Chez trois suisses?.....

15:36 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

02/06/2004

Absente...

Absente pour la journée…

C’est promis je vous reviens vite….

 

La fée Babylou par Imagine …. (http://imaginer.skynetblogs.be)



14:17 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

01/06/2004

Douce Folie....

Et la vie me revient à la figure trop forte, trop douloureuse encore une fois…pourquoi j’ai toujours cette peur de perdre ceux que j’aime, cette peur de ne plus être aimée….ce besoin de me rassurer sans cesse me fatigue….

Encore une fois…je me remplis avant que le vide n’aie pris possession de la demeure…me remplir de tout ce qui passe…jusqu’à en avoir la peau qui fait mal, jusqu’à en vomir de douleur, de peur, de pleurs….

Pourquoi lorsque le bateau est à nouveau à flot, la mer se déchaîne, les vagues se font violence, et la coque se brise à nouveau sur les icebergs qui engourdissent mon âme ?….la voile avait pris sa vitesse de croisière, naviguait joyeusement sur les flots, la voilà de nouveau échouée sur l’écume de mes jours…..

Pourquoi je m’interdis de vivre, d’avancer…

Cyclothymique….l’âme toujours entre deux eaux….où rires et pleurs se mélangent….le ciel est bleu et la seconde d’après s’obscurcit….

Et si j’étais folle…y penser n’est ce pas déjà l’être ?…cette esprit qui ne tourne pas rond, ou parfois tourne en rond….

Où s’arrête et où commence la folie…..

Qui sont les plus fous…on ne choisit pas sa folie… la mienne est peut être de croire….à un quelque part…de croire que mes rêves sont ailleurs que dans ma tête, ….ma folie….me rendra folle…

Folle à lier…à gorges déployées, folle à pleurer…à larmes déversées….

Boire à mes larmes…me réhydrater à la source de ma douleur….

Boire à mon âme….me nourrir à la porte de mon cœur….tant qu’il bat encore…la charogne s’y nourrit chaque jour n’y laissant qu’une carcasse….

Obturer l’entrée de mon esprit, ne plus laisser les idées s’entremêler ; les idées se bousculer…ne plus laisser de place au doute, et au froid….

Barricader l’entrée de ma demeure…avant même que ma raison n’y meurt…

Clore la fente de mes paupières…sceller mes yeux pour empêcher les larmes d’y couler…. pour ne plus couler sous le poids de mon corps imbibé de mon amertume…pour ne plus me noyer à ma propre douleur…

Chercher le soleil….me réchauffer à vos cœurs….pour quelques heures….

Parce que c’est auprès de vous,d’elle, de lui, de toi…que je trouve la flamme qui chaque fois éclaire mes pénombres, éclaire mes longues nuits sans lune….


10:39 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (14) |  Facebook |

Et le grand gagnant est....

Marco est le 10000ème...la vodka fraise l'attend au frais.....

08:25 Écrit par Babylou | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |